Braqueurs en échec chez Ladbrokes agences de paris sportifs

de | 23 juillet 2016

Braqueurs en échec chez Ladbrokes agences de paris sportifs Le dernier braqueur n’a pu voler que le GSM d’un client …

Braqueurs en échec chez Ladbrokes agences de paris sportifs

Braqueurs en échec chez Ladbrokes agences de paris sportifs

Victime ces derniers mois de trop nombreux braquages dans ses agences de paris sportifs du pays, la société Ladbrokes a décidé de réagir pour mettre en échec ses braqueurs.

Comprenez : pour rendre leurs braquages « non rentables » !

On aime autant que cela se sache : on a vraiment travaillé sur nos procédures de sécurité de manière à évacuer systématiquement les fonds de nos agences.

Et l’on se retrouve finalement dans des situations où il n’y a plus rien sur place, explique Yannik Bellefroid, directeur Ladbrokes Belgique.
Ces nouvelles procédures de sécurité semblent porter leurs fruits.

Les deux derniers braqueurs d’une agence Ladbrokes sont quasiment repartis bredouilles.

Celui qui s’en est pris le 5 juillet dernier à celle de Hal n’a pu s’emparer que de 115 €;
et celui qui a braqué le 9 juillet l’une des agences de Schaerbeek n’a quant à lui pu voler que le GSM d’un client !

La société de paris sportifs annonce aussi qu’elle engage dorénavant à chaque reprise des poursuites à l’encontre de ses braqueurs.
Non seulement pour leur faire rembourser le préjudice, mais aussi pour leur réclamer des dommages et intérêts.

On va systématiquement jusqu’au bout pour chaque dossier.

Cette année, on a déjà déposé plainte avec constitution de partie civile auprès d’un juge d’instruction dans sept dossiers.
Et nous avons aussi fait des déclarations de personnes lésées dans trois dossiers, détaille Yannik Bellefroid.

Âgé de 21 ans, N. H. vient de l’apprendre à ses dépens.

Il avait commis deux braquages à Anderlecht, l’année passée, en 2015 : l’un le 12 juin dans l’agence Ladbrokes de la chaussée de Ninove,
l’autre, cinq jours plus tard, le 17 juin, dans un night-shop de la chaussée de Mons.

Renvoyé devant le tribunal correctionnel de Bruxelles, N. H. a écopé le 29 juin dernier d’une peine de prison de cinq ans et a été condamné à rembourser à la société de paris sportifs
– seule partie civile dans cette affaire – la somme de 3.513 € : soit 3.262 € pour le préjudice et 251 € pour les dommages et intérêts.

Sources: dhnet.be

Partenaire V.I.P
LE SouHk . monmyelome.be . Une ballade littéraire mêlée à une balade photographique

bpco-info tous sur l'asthme et la bpco

.

(Visited 28 times, 1 visits today)