Mieux connaitre les acariens et s’en débarrasser.

de | 14 octobre 2015

Mieux connaitre les acariens et s’en débarrasser, l’arrivée de l’automne et de l’hiver est propices aux acariens, au grand dam des personnes allergiques.

connaitre les acariens et s-en debarrasser

Sciences & Avenir liste les 7 éléments à savoir pour mieux les connaitre et s’en débarrasser.

1) Omniprésents dans notre quotidien

L’alimentation des acariens est essentiellement constituée peaux mortes, débris d’ongles, poils,… C’est donc tout naturellement qu’on les retrouve où résident les humains, que ce soit à la maison, au travail ou encore dans les transports en commun. Ils mesurent entre 0,1 et 0,6 mm. Impossible donc de les détecter à l’oeil nu. Et pourtant, des colonies de plusieurs millions d’acariens se nichent partout dans notre quotidien (literie, coussins, matelas, mais aussi fauteuils et tapis).

2) Plus nombreux à certaines saisons

On l’a compris, les acariens sont présents tous les jours de l’année. Mais ils sont toutefois plus nombreux à l’automne et en hiver. Le temps plus humide, le manque d’aération ainsi que l’utilisation du chauffage favorisent leur prolifération.

3) Courte vie, mais reproduction rapide

Les acariens ne vivent pas longtemps : 2 à 3 mois. Mais ils se reproduisent très rapidement quand les conditions leur sont favorables, c’est-à-dire un environnement humide et une température plutôt élevée (26° à 32°).

4) 2.000 acariens dans un seul gramme de poussière

Un matelas peut contenir jusqu’à 1,5 million d’acariens. Sachant que deux milligrammes d’acariens par gramme de poussière peuvent suffire pour provoquer une réaction allergique, c’est assez impressionnant.

5) La cause la plus fréquente d’allergies respiratoires

Les acariens sont la cause la plus fréquente d’allergies respiratoires, avant les pollens de graminées. L’allergie aux acariens est liée à deux choses : les protéines présentes dans les déjections des acariens et les poussières de leurs cadavres. Les acariens restent donc allergisants même après leur mort.

6) Jusqu’à 85 % des asthmatiques sont allergiques aux acariens

Pour les enfants et les adultes asthmatiques, l’exposition chronique à des allergènes intérieurs, comme les acariens, génère également des troubles des fonctions pulmonaires. De plus, on ne sait pas toujours qu’on y est allergique. En effet, dans une enquête récente, 57 % des personnes interrogées présentaient les symptômes d’une allergie aux acariens, mais seulement 15 % d’entre elles étaient diagnostiquées.

7) Heureusement, des mesures d’évitement existent

Réduire l’humidité de la maison, éviter de chauffer les chambres à coucher à plus de 18°C, éliminer tapis et moquette, aérer toutes les pièces d’habitation tous les jours pendant 30 minutes, laver la literie à plus de 60° C, passer régulièrement l’aspirateur, autant de conseils pour éviter au maximum la prolifération des acariens dans la maison.

Une solution naturelle contre les acariens

Après plus de sept années de recherches et de nombreuses études menées, des scientifiques ont inventé un produit efficace pour se débarrasser des acariens.

Ces petites bêtes, invisibles à l’oeil nu, se logent la plupart du temps dans les draps, les housses et la moquette et provoquent des allergies chez près d’un Belge sur cinq.

automne et hiver propices aux acariens

Les enfants en bas âge sont les plus touchés puisque près de 60 % des allergiques développent une réaction aux acariens : démangeaisons, problèmes respiratoires, ou encore eczéma.

Les chercheurs ont découvert une molécule naturellement présente dans les végétaux qui imite les phéromones habituellement dégagées par les acariens et l’ont intégrée dans le produit. Après avoir vaporisé Acar’up sur un drap spécial fourni, l’odeur subtile dégagée par le produit attire les acariens qui viennent se loger et s’accrocher sur le drap que vous aurez préalablement déposé sur votre matelas.Ensuite, il vous suffit de le récupérer et de le mettre à la machine à 60°C pour éliminer les nuisibles.

La solution, presque inodore, a passé avec succès les épreuves de toxicité et a été testée auprès de 40 enfants souffrant d’allergies aux acariens.

Après 14 jours d’utilisation, les résultats ont révélé des chiffres très concluants puisque les sensations désagréables de picotement au niveau du nez et des yeux ainsi que les écoulements avaient fortement diminué.

Le kit antiacarien, entièrement conçu et développé en Belgique, a déjà été vendu à plus de 30.000 exemplaires dans les pharmacies du pays. Afin de bénéficier d’un financement supplémentaire et de développer une autre gamme de produits, l’entreprise Domibios, dirigée par Pierre Buffet et Anne-Catherine Mailleux, a mis au point un projet ambitieux : récolter près de 100.000 euros en moins d’une heure via internet.

Les investisseurs pouvaient, derrière leur ordinateur, assister à la conférence en direct et investir entre 500 et 2500 euros dans le projet.

C’est un pari réussi puisque 80 investisseurs ont participé pour atteindre la somme totale de 141.000 euros.

L’entreprise planche actuellement sur un produit similaire destiné aux punaises des lits, un fléau très présent aux États-Unis et qui fait son retour en Europe.

.

(Visited 637 times, 3 visits today)