Sucez ! c’est bon pour la santé

de | 23 octobre 2015

Sucez c’est bon pour la santé, les femmes auraient grand intérêt pour leur santé et pour leur bien-être à consommer du sperme sans modération.

Sucez ! c'est bon pour la santé

Sucez ! c’est bon pour la santé

Antidépresseur, aliment minceur, aliment anti-âge, aliment anti-cancer… découvrez les vertus du sperme.

D’après une étude réalisée sur 200 femmes suivie pendant un an, suivant le même régime alimentaire et ayant un cadre de vie identique sous la direction du professeur Ingrid Fleischer de l’université d’Hambourg en Allemagne les femmes pratiquant la fellation et qui avalent le sperme de leurs compagnons réussissent à maigrir jusquà deux fois plus vite que les autres.
Ces vertus amincissantes du sperme sont dues à la présence dune substance nommée alcaline qui ne fonctionne aussi efficacement comme agent anti-graisse quen présence des autres composantes du sperme masculin.

Mais ses vertus ne sarrêtent pas là puisquil permettrait aussi léquilibre des hormones féminines et protègerait, semble-t-il, efficacement des cancers de type hormonal.
En effet, une étude a été réalisée en Californie du Sud sur 15000 femmes âgées de 25 à 45 ans dont 6246 pratiquaient la fellation de manière régulière depuis 5 à 10 ans et 9728 femmes qui ne pratiquaient la fellation que peu ou pas du tout.
Dans le groupe qui pratiquait régulièrement la fellation seulement 1.9 % dentre elles avaient été touchées par un cancer du sein contre 10.4% dans lautre groupe.

Cette étude démontre que la fellation réalisée 2 fois par semaine diminuerait le risque du cancer du sein de 40 %.

Les bienfaits du sperme sur la santé des femmes les demoiselles sont parfois réticentes à l’idée d’embrasser la verge de l’homme. Et pourtant, la fellation a des bienfaits qu’on ignore parfois !

Bon nombre d’études ont notamment été réalisées sur le sperme. Etalé sur la peau, celui-ci agit comme un astringent et stimule la mélanine, ce pigment qui colore nos cheveux, notre peau, nos yeux…

Le sperme contient également de la thyropine et de la sérotonine, deux molécules qui agissent comme antidépresseur. Mais aussi de la vitamine C, du phosphore, du calcium et du magnésium. Rien de bien dégoûtant, en somme.

Et puis, si vous ne souhaitez pas avaler, car vous n’aimez pas l’odeur ou le goût du sperme, vous pouvez toujours profiter de la fellation comme moyen de mieux faire circuler le sang ou d’ouvrir les pores de la peau.

Même sans éjaculation, la fellation augmente la salivation, presque autant que la vue d’un gâteau !

La salive aide à la digestion, nourrit la peau et permet une meilleure digestion ainsi qu’un nettoyage du système gastrique.
La salive contient également un système antimicrobien et permet une meilleure cicatrisation de la peau en cas de petites brûlures.

Selon une étude américaine, la salive mélangée au sperme aurait même une action contraceptive. Il est ainsi déconseillé aux couples souhaitant avoir un enfant d’utiliser la salive comme lubrifiant.

Bref, voilà quelques raisons qui vous permettent de pratiquer la fellation en toute tranquillité et, bien entendu, avec plaisir.

Mais encore :

Le sperme, un antidépresseur

Les femmes ayant des rapports sexuels non protégés, donc en contact avec le sperme de leur partenaire sont 87% moins déprimées que les autres ! C’est ce que révèle une étude de l’université d’Albany aux États-Unis, qui conclue que le sperme riche en substances antidépressives comme la mélatonine, la prolactine et la sérotonine est bon pour le moral des femmes, et favoriserait le bien-être mental et le sentiment d’affection une fois dans leur sang.
Attention, ses vertus antidépressives ne sont donc actives que si le sperme est en contact oral ou vaginal avec les femmes.

Le sperme ne fait pas grossir, il ferait même maigrir !

Le sperme est riche en protéines (une dose à peu près équivalente à celle contenue dans l’albumine d’un œuf), en sodium, en potassium, en magnésium, en sélénium et en vitamines C et B12.
La valeur calorique d’une éjaculation moyenne (4 à 6 millilitres de sperme) varie entre 15-30 calories. La séminophagie (acte d’avaler du sperme) ne fait donc pas grossir. Et, d’après le professeur Ingrid Fleischer de l‘université d‘Hambourg en Allemagne les femmes pratiquant la fellation et qui avalent le sperme de leurs compagnons réussissent à maigrir jusqu’à deux fois plus vite que les autres.
Ces vertus amincissantes du sperme sont dues à la présence d’une substance, l’alcaline, qui ne fonctionne comme brûle-graisse qu’en présence des autres composantes du sperme. La séminophagie aurait donc vraiment des intérêts !

Le sperme, un aliment anti-âge

Tobias Eisenberg et Frank Madeo, de l’Université de Graz (en Styrie, Autriche) déclarent même que la spermidine, une molécule contenue dans le sperme est un excellent antivieillissement.

C’est en quelque sorte le Graal sacré contre le processus du vieillissement des cellules.

Et d’après l’Université Fédérale de Santa Maria, consommer du spermicide améliore les facultés mémorielles. La séminophagie permettrait-elle aussi de lutter contre la maladie d’Alzheimer ?

A savoir également :

Familièrement appelée « pipe », « turlutte » ou encore « gâterie », la fellation est une pratique sexuelle orale qui consiste à stimuler le pénis à l’aide de la langue, des lèvres, de la bouche.
Parce que tous les hommes en sont fous, découvrez nos conseils pour maîtriser l’art de la fellation et aimer ça

  • Une caresse buccale
    Autrefois taboue et réservée aux prostituées, la fellation est entrée dans les mœurs comme une caresse classique des préliminaires. D’après l’enquête « contexte de la sexualité en France » publiée en mars dernier par l’Inserm, 80% des personnes interrogées ont déjà expérimenté la fellation.
    Pratiquée en même temps qu’un cunnilingus, tête-bêche, on parle de 69.
  • La technique pour réussir une fellation
    En théorie, la fellation doit reproduire le mouvement de la pénétration. Vous introduisez le pénis de Monsieur dans votre bouche en prenant garde de ne pas le blesser avec vos dents, et vous simulez le rapport sexuel en effectuant des va-et-vient. Mais attention, les hommes ne se contentent pas d’un geste monotone et mécanique !
    Variez le rythme, l’intensité des frottements, alternez douceur et passion. Embrassez, léchez, sucez, titillez son sexe en érection. Pour être sûre de lui faire plaisir, étudiez les réactions de votre homme dans le feu de l’action. N’hésitez pas à lui demander ses préférences.
  • Insistez sur les zones les plus sensibles
    Pour le faire grimper au rideau, insistez sur les zones de son anatomie particulièrement sensibles. Concentrez-vous avant tout sur le gland, zone très riche en capteurs de plaisirs. Votre partenaire appréciera que vous vous arrêtiez sur la couronne notamment, partie qui relie le gland à la tige du sexe. Enfin, le frein est également hypersensible.
  • La fellation Avaler ou non ?
    L’orgasme arrive, se pose alors la question cruciale : faut-il avaler ou non ? Ce n’est pas une obligation, chacun fait comme il veut.
    Si vous êtes dégoûtée à l’idée d’avoir du sperme dans votre bouche, ne vous forcez pas : la fellation ne sera pas ratée pour autant. Demandez alors à votre amant de se retirer à temps. Sinon, vous pouvez le laisser jouir dans votre bouche puis recracher le sperme.

Partenaire V.I.P

LE SouHk . monmyelome.be . Une ballade littéraire mêlée à une balade photographique

(Visited 948 times, 5 visits today)